You are currently viewing Conseil: Faites des échecs votre second sport !
  • Post last modified:30 janvier 2022
  • Temps de lecture :2 min de lecture

La pratique d’un sport par les enfants et les jeunes constitue une source précieuse de bienfaits dans leur développement. Football, Basket, Hockey, Natation, Athlétisme et tant d’autres belles disciplines donnent l’opportunité d’exercer un bon nombre de facettes du potentiel sportif.  Certains et certaines pratiquent même avec bonheur 2 disciplines (voire plus !) conjointement.

Toutefois, la pratique sportive se limite le plus souvent à une seule activité « de prédilection ». En effet, 3 entraînements (voire plus, en gym par exemple…) à forte dominante physique ne permettent que difficilement une seconde activité avec la même intensité.

La pratique des échecs en compétition, se révèle donc un complément harmonieux en seconde pratique sportive. Les qualités demandées sont aussi différentes que pleinement complémentaires. Amélioration de la capacité d’attention et de concentration, mise en place de stratégies, calcul tactique, possibilités de mesure de progression, compétitions aussi bien par équipes qu’individuelles font des échecs un vrai sport, reconnu comme tel par les pratiquants d’autres disciplines. Ainsi, l’approche des compétitions, la gestion du stress et des émotions dans des contextes différents sont bien de la même nature tout en protégeant d’un surentraînement corporel.

Un dernier atout : la pratique en compétition des échecs permet de limiter voire d’éviter les fréquentes petites baisses de moral liées aux éventuelles périodes de soins rencontrées dans l’activité à dominante physique en contribuant à préserver ou redonner la confiance, si déterminante dans toute pratique de la compétition.


Deux sources de réussite valent assurément mieux qu’une seule et la réciproque est vraie pour les jeunes qui pratiquent les échecs : travaillez votre condition physique générale dans une seconde activité, vous n’en jouerez que mieux !